Le métier de comptable en 2020 en Suisse

Des missions variées

Les tâches effectuées par le comptable varient fortement en fonction de la taille et de la nature de la société qui l’emploie. Dans une PME, le comptable sera considéré comme un généraliste et aura notamment les responsabilités suivantes :
– enregistrer les opérations comptables dans les comptes
– contrôler les opérations bancaires
– préparer les documents de clôture
– remplir les déclarations fiscales
– établir les fiches de salaires des employés

Le comptable d’une PME est directement rattaché à la direction et il est fréquemment impliqué dans ses décisions stratégiques. Dans une grande entreprise, le comptable travaille sous les ordres d’un chef comptable, pour lequel il effectue des tâches plus spécifiques que dans une PME. Il peut, par exemple, être responsable du traitement des factures des fournisseurs, du suivi des comptes débiteurs ou encore de la gestion du paiement des salaires. Dans les cabinets d’experts comptables (ou fiscaux), le comptable accompagne ses clients de manière générale ou spécialisée, selon la taille des entreprises qui le mandatent.

Les débouchés

Employé à l’interne d’une société ou mandaté par celle-ci comme expert externe, les opportunités professionnelles sont nombreuses en Suisse. Chaque entreprise doit avoir recours à un comptable, il est omniprésent dans la vie des entreprises.
Les évolutions possibles dans le métier de comptable sont multiples. Au cours de sa carrière, le comptable aura l’occasion, par exemple, de se voir attribuer un poste de chef comptable ou de directeur financier. Pour y parvenir, il peut notamment se former tout au long de sa carrière.

Quel salaire pour un comptable en Suisse ?

Alors qu’en Suisse le salaire annuel brut moyen s’élève à CHF 78’024.– (source : OFS, secteurs secondaires et tertiaires), l’étude de Careerplus démontre que dans le domaine de la finance et de la comptabilité le salaire brut moyen se monte à CHF 91’000.– par an pour la même période, soit 21% au-dessus de la moyenne suisse.

Voici la répartition géographique :

Et la répartition par position occupée dans l’entreprise :

L’agence de placement Careerplus a effectué une étude en 2016 et 2018 afin de déterminer le niveau des salaires dans les différents domaines de la finance et de la comptabilité en Suisse. Cette étude se base sur un échantillon de 2’843 demandeurs d’emploi inscrits chez Careerplus et regroupe tous les métiers liés à la finance et à la comptabilité.

Plus de femmes que d’hommes

Alors qu’en 1970 les hommes occupaient plus de 60% des postes en comptabilité, la tendance s’est progressivement inversée dès les années 1990 et compte aujourd’hui 62.1% de femmes pour 37.9% d’hommes.

Le métier de comptable vu par nos formateurs

« Le métier de comptable a subi ces dernières années une forte transformation, fini la saisie comptable pure et dure et le travail répétitif isolé dans son bureau.  Être comptable aujourd’hui revient à participer activement au développement de l’entreprise. Présenter les états financiers d’une entreprise n’est plus la seule tâche du comptable moderne. Celui-ci doit désormais pouvoir accompagner les dirigeants dans de nombreux domaines clés de la vie et du développement de l’entreprise. De plus, il doit être à l’aise avec les technologies de l’information qui vont lui permettre d’automatiser un grand nombre de tâches fastidieuses.
Ces changements de paradigme rendent le métier de comptable encore plus attrayant et stimulant ».
Saïd Roçafi
Managing Partner / COO
Onesolutions

« Dans ma vision du métier, être comptable est bien plus que le simple maniement des chiffres. Être comptable c’est devenir un soutien à l’entreprise ou au particulier. Grâce à ses connaissances et son savoir-faire, il aide à améliorer efficacement le bien être financier de l’entreprise. »
Cindy Linder
Comptable indépendante

« Le comptable a pour responsabilité l’établissement des états financiers fiables de l’entreprise et les transmettre à la direction et aux tiers.
Il doit être rigoureux, polyvalent, organisé et à l’aise avec les chiffres. Dans le cadre de ses fonctions, il influence souvent les choix stratégiques de l’entreprise.
Le métier de comptable évolue rapidement grâce à la digitalisation des entreprises, qui permet de réduire les tâches répétitives de saisie et de contrôle au profit des tâches d’analyse et d’interprétation. »
Laurent Wanner
Directeur
Sogefid Sarl